La consommation de produits bio en Alsace a baissé en 2021

La consommation de produits bio en France en 2021 a baissé de 3,1% par rapport à l’année précédente, selon les données publiées par l’Agence Bio. En Alsace, les tendances semblent similaires, mais selon l’Organisation Professionnelle de l’Agriculture Biologique en Alsace, les chiffres doivent être relativisés.

Après deux décennies de croissance, la consommation de produits bio en France a baissé cette année. Selon l’Agence Bio, le chiffre d’affaires de la filière bio baissera de 3,1% en 2021 par rapport à 2020. Selon les acteurs de la filière, la tendance en Alsace sera la même.

Les clients consomment moins de bio, ce que remarque Vincent Goetz en vendant ses produits laitiers de Châtenois à une coopérative laitière bio. Les prix en prennent un coup. « Pendant plusieurs mois, notre prix de base du lait était de 39 cents le litre, contre-les 44/45 cents habituels.

Au Kochersberg, le producteur de légumes bio Vincent Schotter a également constaté une légère baisse des ventes de ses produits et paniers. Selon sa limite après effet. « On a eu beaucoup de villageois qui sont venus en confinement pour la première fois et on ne s’est jamais rencontrés. Mais les gens ont repris l’habitude d’être au supermarché. Ils travaillent plus et ont moins de temps pour cuisiner… Plus tard dans la vie, ça doit encore être construit, ce n’est pas encore là ».

Bien que ces agriculteurs aient remarqué la baisse, l’Organisation Professionnelle de l’Agriculture Biologique d’Alsace (OPABA) a remis les choses à leur place. Le président Francis Herman estime : « Nous avons quand même passé deux ans sans visibilité et sans vraiment savoir où nous allons. Prendre 2021 comme référence n’est pas un bon indicateur ».

Selon lui, les évaluations des cinq dernières années auraient été plus précises. « Nous avons besoin de plus de recul. » Autre chiffre marquant du rapport de l’Agence Bio : 4% des producteurs bio reviendront à l’agriculture conventionnelle au niveau national. Cette tendance s’observe aussi en Alsace, mais Francis Harman n’est pas vraiment inquiet.

« Lorsque la crise laitière s’est produite il y a cinq ans, nous avons beaucoup basculé vers le bio. Nous touchons à sa fin. En revanche, l’aide au maintien versée aux agriculteurs qui ont commencé le bio pendant cinq ans touche à sa fin. Ils se tournent aussi spécifiquement vers le traditionnel.

Les agriculteurs suivent Cette tendance n’est pas surprenante. Si certains reviennent à la tradition, leur nombre d’agriculteurs bio en Alsace ne cesse d’augmenter. Fin 2021, l’Alsace comptait 1 300 producteurs, soit 128 de plus que l’année précédente.

Source : https://www.agencebio.org/wp-content/uploads/2022/01/Evaluation-du-marche-Bio-en-2020-Agence-BIO-ANDI.pdf

Noter l'article