L’agroforesterie : un secteur en plein essor en France

L’agroforesterie est une mode de production agricole mariant la plantation des arbres aux différents élevages ou cultures. Particulièrement en France, ce secteur est en pleine expansion. Actuellement, les 1,6 million d’hectares de surfaces agricoles de l’Hexagone sont cultivés en pratiquant l’agroforesterie (soit les 5,6 %). Selon les bases de données de EUROSTAT LUCAS, on compte principalement deux principales modalités d’agroforesterie : celle en lien avec les cultures végétales et celle en lien avec l’élevage.

Pourquoi l’agroforesterie en France est-elle en plein essor ?

L’agroforesterie est un des meilleurs procédés pour produire intensément tout en respectant l’environnement. Dans le contexte actuel lié au développement durable, les agriculteurs sont incités à la pratiquer et de nouvelles techniques de production ne cessent d’apparaître.

Évolution technique et pratique de l’agroforesterie en France

L’agroforesterie n’est pas une technique récente. Prenons par exemple l’association traditionnelle des arbres fruitiers aux prairies. Seulement de nos jours, de nouvelles combinaisons sont possibles, grâce aux différentes études de la symbiose entre les espèces. Actuellement, l’agroforesterie peut se présenter sous ces différentes formes :

  • Agroforesterie intraparcellaire : plantation d’arbres au sein d’une parcelle agricole ou dans ses périphéries
  • Sylvopastoralisme : association d’un peuplement forestier aux productions végétales ou à l’élevage (pour le pâturage)
  • De nouveaux systèmes agroforestiers sont élaborés à partir de la géographie du milieu : agroforesterie multiétagée (sous les tropiques), système traditionnel (forêt guyanaise) et bien d’autres encore.

L’agroforesterie bénéficie d’un plan de développement par l’État

Même si elle occupe encore une place limitée dans les politiques publiques, on remarque l’effort de l’État pour la vulgariser :

  • Depuis 2006, l’agroforesterie est prise en compte par la politique agricole commune. Ainsi, les parcelles reconnues comme agroforestières sont éligibles aux aides gouvernementales.
  • Des formations ainsi que des soutiens financiers sont offerts pour les premières installations de parcelles agroforestières
  • De nombreux programmes dans les milieux ruraux ou dans les pays du sud sont lancés, dont l’agroforesterie en est le cœur
  • De nombreuses études sont effectuées pour mettre en valeur et convaincre les agriculteurs à pratiquer l’agroforesterie.

Quels sont les avantages de se lancer dans l’agroforesterie ?

Bien entendu, cette pratique n’est point utile si elle ne rapporte aucun bénéfice. En effet, cela comporte de nombreux atouts pour le développement économique et social ainsi que pour la sauvegarde de l’environnement.

Les impacts de l’agroforesterie sur l’environnement

  • Optimiser les ressources du milieu et restaurer la fertilité du sol
  • Diversifier la production des parcelles : récolter des produits variés (paillage, bois d’œuvre…) sur une parcelle
  • Garantir la qualité et la quantité de l’eau : amélioration des filtrations d’eau du sol, limitation de l’évaporation du sol et bien d’autres encore
  • Lutter contre l’érosion du sol
  • Augmenter les infrastructures qui servent d’habitation pour un cortège faunistique ou floristique important
  • Lutter contre le changement climatique grâce aux arbres qui stockent le carbone

Les avantages de l’agroforesterie sur le plan économique et social d’une localité

  • Augmentation du rendement des cultures : les plantations résistent mieux aux aléas climatiques, aux ravageurs et aux diverses maladies
  • Pérennité de la production alimentaire et la sécurité alimentaire du milieu
  • Approvisionnement en matières premières des grandes industries locales
  • Augmentation des surfaces cultivables : même les terres agricoles considérées comme marginales peuvent produire, comme les parcelles en pente, les terres friches
  • Création d’emplois dans les milieux ruraux (la nécessité de main-d’œuvre locale pour l’exploitation)

Les retours économiques d’un projet d’agroforesterie pour l’investisseur

Veiller au respect de l’environnement dans sa production est une bonne chose. Vouloir participer au développement économique de sa région en est une autre. Cependant, en tant qu’investisseur, vous pensez sûrement à vos bénéfices si vous vous lancez réellement dans un projet d’agroforesterie. N’ayez crainte, après diverses analyses, un projet d’agroforesterie, qu’elle soit en lien avec l’élevage ou la culture, rapporte bien d’avantages aux investisseurs. Vous bénéficiez surtout de :

  • Revenus supplémentaires apportés par les arbres comme la vente de ses fruits, les bois…
  • Meilleures performances zootechniques
  • Réduction des charges relatives à la plantation comme la diminution des besoins d’intrants, d’engrais pour fertiliser le sol ou encore d’irrigation.

En résumé, l’agroforesterie est un secteur en plein essor en France, voire même dans le monde entier. De plus, elle rime parfaitement avec les objectifs de développement durable actuels concernant l’environnement, le climat, la vie terrestre, la vie aquatique, la lutte contre la pauvreté, etc. À part cela, elle présente de nombreux bénéfices sur le plan socio-économiques. Se lancer dans un projet d’agroforesterie présente ainsi des avantages considérables pour l’investisseur et toute l’humanité. Il ne nous reste plus qu’à étudier le projet et à trouver le meilleur accompagnateur tout le long de son achèvement.

Noter l'article