Sommes-nous conscients des conséquences de la déforestation ?

Ce n’est plus un secret, la déforestation entraîne une destruction des habitats naturels menaçant 80% de la biodiversité terrestre. Par la même occasion, elle entraîne la disparition des services écosystémiques rendus par les forêts, qui sont essentiels à la vie. Ainsi, sommes-nous conscients des conséquences de la déforestation envers la faune et la flore, et surtout envers l’humanité ? Imaginez un seul instant vivre sans les éléments indispensables que nous procure la nature. Ne serait-ce pas un scandale ? Pourtant, l’activité humaine est en train de détruire massivement les écosystèmes forestiers à l’échelle mondiale, menaçant ainsi sa pérennité.

La déforestation, une menace pour la biodiversité

La menace pour la biodiversité est l’une des principales conséquences de la déforestation. En effet, la forêt est un habitat naturel très dense en biodiversité mondiale. Certaines forêts sont même de véritables hub de biodiversité parmi les plus riches du monde. La forêt abrite des espèces rares et fragiles. On peut y trouver des mammifères, des oiseaux ou encore des insectes, des amphibiens et des végétaux qui ont été dès lors méconnus.

Par conséquent, en détruisant ces milieux naturels, l’homme menace l’existence de ces espèces et cela peut avoir des conséquences importantes sur les équilibres naturels. Par exemple, en Afrique, les grands singes comme les gorilles argentés sont en voie de disparition à cause de la déforestation.

La déforestation et ses impacts sur les sols et les productions agricoles

La déforestation fragilise également les sols. En effet, la présence d’une forêt sur un sol rend ce dernier plus riche en matière organique, mais aussi plus résistant aux intempéries ou à l’érosion. Ainsi, lorsqu’un espace forestier est détruit, le sol se fragilise progressivement et rend l’écosystème plus vulnérable aux catastrophes naturelles comme les glissements de terrain ou les inondations. De ce fait, les risques d’accidents et le taux de décès peuvent s’accroître.

Ce phénomène s’illustre à Haïti où plus de 90% des arbres y ont été abattus pour faire du charbon de bois. Sans racines et feuillages, il n’y a rien pour retenir l’eau dans les localités situées au niveau de la mer. Ils subissent alors des coulées de boue meurtrières.

Les productions agricoles sont également menacées par la déforestation. Lorsqu’il y a une érosion des sols, il y a aussi les sécheresses et la désertification. 

consequences-de-la-deforestation-sur-lagriculture
Les conséquences de la déforestation sur l’agriculture

La déforestation, facteur du changement climatique

La déforestation détruit l’une des capacités la plus incroyables de la forêt qui est le pouvoir tampon. Elle est aussi responsable de l’effet de serre.

Le pouvoir tampon de la forêt

En fait, la couverture forestière agit comme un isolant thermique. Elle fait refroidir le sous-étage forestier lorsque les températures de l’air sont élevées. Cet effet a été évalué à l’échelle mondiale en 2019, à la fois pour des forêts tempérées, boréales et tropicales. Par conséquent, on a constaté que les températures maximales sont en moyenne 4°C plus basses en forêt qu’en dehors. S’il s’agit des forêts tropicales, des écarts plus importants peuvent être trouvés. Les chercheurs ont également prouvé que plus les conditions extérieures sont chaudes et plus le pouvoir tampon des forêts augmente (d’après CNRS, 04/2019).

En résumé, les forêts rafraîchissent et sans elles, la température reste d’autant plus élevée. Ce qui est difficilement supportable pour bon nombre d’espèces vivantes.

L’émission de gaz à effet de serre

La pollution due aux conséquences de la déforestation agit également sur l’émission de gaz à effet de serre. On estime qu’elle est responsable de 11.3% des émissions de dioxyde de carbone (CO2) d’origine anthropique à l’échelle mondiale. En effet, un arbre stocke du CO2 tout au long de sa vie. En détruisant donc une forêt, on réduit la capacité de l’écosystème mondial à stocker du CO2.

Par conséquent, il y aura plus d’effet de serre. Cette dernière est donc fortement à l’origine du réchauffement climatique, à peu près à égalité avec le transport routier et la consommation énergétique des bâtiments.

Les conséquences de la déforestation sur la santé

La déforestation cause une perturbation des forêts tropicales et augmente les risques d’épidémie. Il est clair qu’en ravageant des forêts, nous détruisons également des habitats naturels. Cela oblige les animaux et les humains à vivre plus près les uns des autres, favorisant des risques potentiellement mortels pour la santé humaine.

Le paludisme, par exemple, est l’une des maladies les plus connues et aussi mortelles, causé par la déforestation. 40% de la population mondiale vit dans des régions infestées par le paludisme. Or, dans des zones fortement déboisées, le risque d’être atteint par cette maladie est 300 fois plus élevé que dans les zones de forêt intacte.

Par ailleurs, 72% des maladies infectieuses émergentes transmises par les animaux à l’homme sont propagés par des animaux sauvages par rapport aux animaux domestiques. Les zones déboisées influencent donc la transmission d’agents pathogènes à l’homme.

D’un autre côté, les forêts tropicales fournissent également des plantes médicinales servant aux soins de santé. Les 1/4 des médicaments modernes proviennent de ces plantes qui sont apparemment maintenant menacées par la déforestation.

La déforestation, source du manque en eau potable

Les forêts aident à la reconstitution des nappes phréatiques qui sont si cruciales pour l’eau potable. Ainsi, les 3/4 de l’eau accessible coulent des bassins-versants forestiers. En effet, dans les 2/3 des grandes villes des pays en développement, l’approvisionnement en eau potable dépend des forêts.

En filtrant et en retenant l’eau, ils protègent les bassins-versants qui fournissent de l’eau douce purifiée aux rivières.

La déforestation entraîne donc l’érosion du sol ainsi que l’évasement des cours d’eau, ce qui réduit l’accès à l’eau potable.

Les conséquences de la déforestation, une menace pour les coraux

Pour les poissons et autres animaux marins, les coraux sont de véritables refuges et à la fois des abris contre les prédateurs. Ils marquent aussi une zone de reproduction et de nurseries pour de nombreuses espèces. Ainsi, ce sont les socles essentiels de la vie marine des tropiques.

La déforestation impacte selon une relation de cause à effet sur la disparition de ces coraux. En effet, elle aboutit à une augmentation du transport des sédiments dans les rivières qui finissent par rejoindre les mers et océans.

Cela porte un impact sur la turbidité de l’eau et diminue significativement la pénétration de la lumière. Ainsi, avec le peu de luminosité, la photosynthèse des algues est directement affectée, ce qui a une répercussion directe sur la dénutrition des coraux.Si ces derniers sont dénutris, ils s’affaiblissent petit à petit et après le temps, ils disparaissent.

2400 sourires, une Association prenant des initiatives sur la protection de l’environnement

En raison de ces différentes conséquences de la déforestation sur notre environnement, 2400 sourires prend ses initiatives et montre ses parfaits exemples.

En Effet, l’association s’est fixé plusieurs objectifs et défis à relever, dont :

  • Reboisement de 100 000 arbres par an durant 3 ans.
  • Création d’une école de la forêt pour les jeunes paysans et futures générations.
  • Lancement de l’agroforesterie, qui est un mode d’exploitation des terres agricoles regroupant des arbres et des cultures ou de l’élevage. Cette pratique depuis des siècles permet une meilleure utilisation des ressources, une plus grande diversité biologique et la création d’un microclimat favorable à l’augmentation des rendements.
  • Création d’un sentier pédagogique de 13 km sur la zone reboisée afin de cibler les touristes et la population locale.
Noter l'article