Certification bio, qu’est-ce que c’est ?

Le mot « bio » est un terme en vogue depuis des années. Avec la certification bio, la valeur des achats a enregistré un chiffre d’affaires de près de 13 milliards d’euros sur l’année 2020 en France. Cependant, sur l’année 2021, le secteur bio a connu pour la première fois un fléchissement sur la consommation par rapport à 2020. Presque tous les produits de première nécessité ont été impactés : -18 % pour la farine, -12 % pour le beurre, -7 % pour le lait et -6 % pour les œufs. Pour mieux interpréter le contexte de cette variation, il est essentiel de bien comprendre ce que l’on entend par « certification bio ».

La certification bio, un sujet devenu une question centrale de la société

L’agriculture biologique trouve son origine vers les années 1920. L’idée est partie d’une recherche d’un mode alternatif de production agricole entre des agronomes, des médecins, des agriculteurs et des consommateurs. Plus tard, vers les années 70, avec l’émergence de nouveaux courants d’idées et la prise de conscience des limites des ressources de la planète, l’agriculture biologique connait un réel essor. C’est vers cette année que le terme biologique se fait réellement une place dans les pouvoirs publics et les associations.

Actuellement, conscients de l’ampleur de la menace sur la destruction de la planète, nous cherchons tous un moyen pour pallier à ce fléau. La consommation de produit avec certification bio prend tout son sens. Voyez par exemple la consommation bio en Alsace. Notons le fait que l’alimentation a un très fort impact sur l’environnement. Depuis la plantation, passant par la transformation et jusqu’à la consommation du client final, des aspects qui vont à l’encontre de la préservation de l’environnement sont relevés. L’utilisation des pesticides, des engrais industriels, l’émission de gaz à effet de serre sont tous responsables de pollution.

Le principe d’une certification bio

Un produit certifié bio est un produit dont les règles de production, de commercialisation et de distribution ont été validées conformes au règlement biologique. La production végétale, la production animale, la transformation d’aliment sont régies par les règles de production et de transformation strictes suivant le règlement biologique 2018/848. La certification bio est délivrée par un organisme certificateur indépendant. Ce certificat fait foi de la conformité de l’opérateur au regard du règlement.

Dans un cas général, manger bio consiste à consommer des aliments qui ont été produits dans le respect de l’environnement. Ci-dessous quelques critères spécifiques à respecter pour l’obtention d’une certification bio :

  • Pour les plantations : n’utiliser aucun pesticide de synthèse, aucun engrais azoté chimique, aucun OGM ; recycler le maximum de matière organique, préserver la fertilité naturelle du sol, effectuer des rotations de cultures, respecter les cycles naturels, favoriser la biodiversité.
  • Pour les élevages : respecter le bien-être de l’animal en les nourrissant avec des aliments biologiques, soigner avec des produits phytothérapeutiques et homéopathiques
  • Pour les produits issus de la transformation : contenir au moins 98 % de produits biologiques, utiliser le moins d’additifs.

Les avantages d’une consommation de produit avec une certification bio

Dans le monde de la production, il est souvent associé à des signes d’identification de qualité et se fait démarque grâce à la marque AB ou le logo bio européen déposé sur le produit. Si nous décidons de consommer bio c’est surtout pour être en bonne santé et garder la ligne.

En effet la consommation de produits biologiques permet de réduire l’exposition aux résidus de pesticides qui posent un risque pour la santé, particulièrement chez les enfants. Les pesticides utilisés se retrouvent partout : dans l’air, dans l’eau ou encore dans le sol. L’exposition aux pesticides entraîne un retard du développement cognitif chez les enfants ;

Chez l’adulte, les études ont prouvé que plus l’exposition est significative, plus l’incidence de plusieurs types de cancers et de maladies neurodégénératives est probable. La santé des agriculteurs et des consommateurs est assurée.

Aussi, choisir de produit bio permet de mieux préserver l’environnement. En effet, l’agriculture biologique respecte et maintient les équilibres biologiques. Elle prend en considération le bien être des personnes, des végétaux, et du sol. L’agriculture écologique protège le sol et les nappes phréatiques sans passer par des produits chimiques. Les risques d’érosion, de pollution et d’acidification sont ainsi réduits.

Concernant le prix, pour assurer la qualité de votre nourriture, le mode de production de produit bio nécessite plus de main-d’œuvre sans forcément présenter des rendements élevés. Voilà pourquoi on entend souvent dire que les produits sont chers. Cependant, il y quelques pistes pour diminuer ce surcoût. Et il n’est impossible de trouver des aliments bio moins chers que des produits conventionnels. Pour maîtriser les coûts, nous vous recommandons d’acheter des produits bio bruts, de saison et locaux.

Noter l'article